Légitimité, légalité de Jacques

Michel Serres ironisait sur un lieu commun "avant c’était mieux !".
C’est vrai qu’en 1920 il y avait la tuberculose, puis en 29 la crise
financière, puis la guerre de 40 ...

J’ai pourtant l’impression, sans remonter au déluge, que ce président nous
ment et nous cache plus que ses prédécesseurs et qu’il nous méprise plus
ouvertement et plus grossièrement. Allez écouter Pierre Chaillot chez
Pascal Praud ou chez Eloïse Boies (merci les québécois !) Je continue à
condenser son livre sur le COVID 19 et les chiffres officiels.
Et le responsable de la CFDT, Laurent Berger, réputé modéré, traite notre
président de menteur ! Ça n’est pas rien.

Répondre à une logorrhée d’avocat développée au JT de 13h, plus le temps
pour moi.

Simplement lui rappeler l’origine de la cinquième république, derrière les
textes de laquelle il s’abrite !
Est elle née de la volonté des élus français ou de la rue et de l’armée
d’Alger, *de non élus* en tout cas ?

*Si seuls les élus comptent en France,* alors on est encore à la
quatrième république, car en 58 de Gaulle a été tiré du chapeau et pas de
la représentation nationale et donc le président de la république ne
gouverne pas car sa constitution n’a pas de valeur.. Et de Gaulle était un
aventurier, comme un Grimaldi à Monaco. Et Macron un de ses avatars ou
successeur illégitime !

Et les descendants des capétiens sont justifiés de prétendre au trône de
France...

Et, bien sûr, *Pétain, validé par les élus, au cours d’un scrutin très
majoritaire* de la Chambre des Députés de la troisième république (et pas
à 9 voix près), était légitime et de Gaulle, pas ! Alors, en 45, Macron
aurait été pétainiste, pour rester fidèle à sa thèse : "De Gaulle, vous
êtes élu par qui ?".

Entre Berger "menteur" et Martinez "il nous prend pour des cons", l’unité
syndicale est réalisée. A mettre à l’actif d’Emmanuel.
Sur une base qui me convient, surtout Martinez.

Et qui met en relief la dérive de la "méritocratie républicaine", qui
conduit notre président à se ridiculiser en Afrique, à faire la morale aux
chefs d’État, car il y aurait de la corruption dans leurs pays...tiens,
tiens...

Plus ou moins menteur que ses prédécesseurs, je ne discute pas, sauf qu’il
avait promis que ça allait changer. Sauf que "en plus pire", c’est encore
changer, non ? "Tout ministre mis en examen...", je ne toucherai pas à
l’âge du départ en retraite...(j’ai encore le tract)"
Le con, ce serait moi, si j’avais voté pour lui, Mais c’était trop et je
n’ai pas pu le faire, reste que nous allons devoir faire avec.

Revenons aux élections : Staline, il était élu lui aussi. Mais il avait la
sagesse d’accepter de parler à de Gaulle après 45, pourtant pas encore élu.

S’il y a une conclusion à tirer, je me répète, c’est que notre système à
trier de futurs dirigeants ne brille pas par son efficacité. Et que
l’intelligence n’est pas ce qu’on croit. Le mérite, non plus.
Pétain aurait encore une petite majorité aujourd’hui. Et ça m’embête, de
penser aux nombreux élus macronistes qui continuent à vendre leur âme au
diable. Ou qui auraient besoin de lunettes et, aussi et surtout, de courage.

Allez chercher l"émission le "dernier verre" de Bercoff avec ses invités,
dont Alexandra Henrion Caude, émission hors norme, dans des
fauteuils profonds on y boit du vin rouge et fume des cigares, sauf
Alexandra qui boit un liquide incolore, ce qui ne l’empêche pas de chanter
(serait ce de la vodka ?).

S’il y a quelque chose de pourri, c’est, bien sûr, au royaume de Danemark,
pas chez nous.

Les moralisateurs disent "on a les dirigeants qu’on mérite". Je dois faire
partie des exceptions, je ne crois pas avoir mérité Macron.

Jacques
PS : le "maintien de l’ordre", en particulier à Paris a escaladé un
échelon sur l’échelle du fascisme. Car le fascisme n’est pas tout ou rien,
comme le blanc et noir. Je perfectionnerai mes anciens escaliers un de ces
jours. Une manifestation non déclarée n’est illégale qu’après deux
sommations. Le qualificatif "forces de l’ordre" n’est qu’un déguisement de
"forces anti manifestation". Le droit de manifester devient de plus en plus
le droit de se faire gazer, arroser, matraquer et de passer des heures en
garde a vue. Cette évolution doit être condamnée, comme vient de le faire
le syndicat des Avocats de France.

Des articles au hasard

Depardieu, Jésus Christ et les turbines (un billet jacques)

Bonjour, Un mail le premier janvier ? Simplement un mail en retard ! Notre président aurait dit que la France est fière de Depardieu, je dis "aurait" car depuis qu’Onfray a démontré que Jésus (…)


Bulletin d’adhésion

Bulletin d’adhésion à télécharger :


Des sources de données liées à la covid .

N’hésitez pas à laisser un petit message si vous découvrez un lien mort ou si vous voulez suggérer d’autres liens que vous trouvez dignes d’intérêt sur le sujet.
Les informations s’accumulent, (…)


LES INFIRMIÈRES LUTTENT CONTRE GODZILLA

LES INFIRMIÈRES LUTTENT CONTRE GODZILLA CHRIS HEDGES : Par Chris Hedges, Scheer Post. Le 5 août 2023
La grave pénurie d’infirmières dans les hôpitaux du pays a transformé cet emploi l’un des (…)


Calendrier d’actions drôme Ardèche

Lundi 9 Aout, Die, 19h30, Rass à l’appel du monde des soignant.e.s de la vallée à Plas, près du VVF, stade de foot. Communiqué et vidéo : https://ricochets.cc/Macron-a-dit.html - Contact : (…)


Professeur Perronne "A quoi sert le vaccin"

Le professeur Perronne, ancien responsable de la politique vaccinale en France et ancien artisan de la politique vaccinale pour l’Europe à l’OMS, dénonce les injections qui ne fonctionnent pas ! (…)


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.