Tract pour le 12 février

L’Association UNIS 26/07 et le Comité National pour la Résistance et la Reconquête (Des acquis de 36 et 45) avec son Comité Local Nord 26 – 07 appellent à une manifestation à Tournon samedi 12 Février 10 heures au kiosque.

Rompre le silence sur la situation des invisibles suspendus

Depuis le 15 septembre 2021, les personnels soignants et non soignants travaillant dans le soin, la santé, le médico-social et les premiers secours, n’ayant pas répondu aux exigences de la loi du 5 août 2021, ont été suspendus pour avoir refusé la vaccination contre la Covid.

Agents publics, salariés ou libéraux, en contact ou non avec le public, tous ont été interdits de pratique, empêchés de vivre de leur métier, punis, exclus, privés de salaire et ainsi poussés vers une précarité subite.
Ces professionnels qui, en 2020, applaudis, allaient travailler, même infectés de la COVID, sont maintenant traités comme des parias pour avoir refusé, au nom du principe du consentement libre et éclairé, cette vaccination obligatoire, et imposée sans débat, avec des produits encore expérimentaux.

Alors que ces professionnels suspendus ne sont plus autorisés à soigner, y compris en produisant la preuve d’un test Covid négatif, l’administration sanitaire fait appel, faute de personnel, à des soignants positifs à la Covid ! Cette situation absurde et ubuesque démontre l’incohérence totale des mesures dites "sanitaires".

Depuis 4 mois, la situation de nos camarades mis(e)s à pied et sanctionné(e)s n’est toujours pas réglée, aggravant les conditions de vie et de travail pour tous !
L’urgence est à la mobilisation unie pour stopper cette entreprise de régression sociale et la dérive « autoritaire » qui l’accompagne :

Aucune confiance, aucun soutien à ce gouvernement, sous quelque forme que ce soit !

  • Soutien sans conditions aux travailleurs suspendus ou privés d’emploi !
  • Réintégration de tous les suspendus
  • Levée immédiate de toutes les sanctions !
  • Retrait du "passe sanitaire " et du " passe vaccinal" !
  • Rétablissement des lits, des postes et des services supprimés dans les hôpitaux !

Des articles au hasard

Vendredi 8 septembre

Vendredi 8 septembre
L’artemisia annua
Un remède de bonne fame ? Colombier le Cardinal Mairie Cette réunion devait avoir lieu à Peaugres mais la mairie avait décidé ne ne plus nous prêter la (…)


bibliothécaires action nationale ce mercredi 1er décembre

Les bibliothécaires appellent à une quatrième journée de mobilisation nationale ce mercredi 1er décembre, pour permettre à tous les publics et notamment tous les enfants d’accéder aux (…)


Le 18 mars que fait on ?

Le 17 novembre 2018, nous, enfilions un gilet jaune et occupions les ronds- points, les places, les esplanades … Pour protester contre une hausse des carburants prise sous un prétexte écologique. (…)


Assemblée Générale du pont citoyen le 13 avril 2022 18 heures.

Assemblée Générale du pont citoyen le 13 avril 2022 18 heures. 11 rue du Grand Pont (près de la gare du Mastrou) SAINT JEAN DE MUZOLS Voir carte :
Pour se garer si plus de place dans la rue du (…)


DECLARER UN EFFET INDESIRABLE (EI) DE MEDICAMENT

Par Dr Boudet Michel, médecin généraliste libéral. 02-11-2023 (10 pages) Thèse de médecine soutenue le 2 mai 1988 (Action lyonnaise de prévention de l’HTA et de l’Athérosclérose 1976-1982. (…)


Paradoxe

Dés le départ j’étais dubitatif sur la manière de gérer la COVID 19 de ce gouvernement. Le génome du virus a été remis à l’OMS le 11 janvier.
11 janvier 2020 La Chine communique publiquement la (…)


Messages

  • Ma réaction suite à l’annonce de cette manif du 12 février et à l’émoi qu’a créé cette annonce :

    Ces soignants qu’on applaudissaient en avril, suspendus sans salaire en toutes illégalités ne sont ils pas dignes de nôtre attention. Ceux sont parfois des militants de la CGT qui ont lutté pour défendre l’hôpital public.
    D’autant que cette suspension est contraire à l’esprit du CNR et aux statuts des fonctionnaires ne pas réagir c’est être complice de la casse du droit du travail, c’est choisir le camps de MACRON contre celui des travailleurs.

    Exiger la vaccination des soignants est contraire à la légalité :
    La légalité :
    L’État français s’est arrogé, en opposition complète avec le serment d’Hippocrate, la déclaration de Genève de 1948, l’article 36 du code de déontologie médicale, les articles R4127-36 et L1122-1 du code de santé publique, l’article 16-1 du Code civil français, le code de Nuremberg de 1947, l’article 25 de la déclaration d’Helsinki de 1996, les articles 5 et 16 de la convention d’Oviedo sur les Droits de l’Homme et la biomédecine de 1997, l’article L1111-4 de la loi Kouchner de 2002, l’arrêt Salvetti de 2002, l’article 3 de la directive européenne 2001/20/CE, le droit d’imposer lâchement un traitement expérimental à base d’ARN messager au peuple français.

    Ces vaccins sont dangereux pour la santé l’armée américaine elle même s’en est rendu compte :
    https://rumble.com/vtihfw-3-hauts-grads-de-la-us-army-dvoilent-le-scandale-des-vaccins-crime-contre-l.html
    Les données médicales de l’armée américaine sont littéralement affolantes :
    https://www.mondialisation.ca/des-lanceurs-dalerte-partagent-des-donnees-medicales-du-ministere-de-la-defense-qui-font-exploser-le-debat-sur-la-securite-des-vaccins/5664663
    infarctus du myocarde 269% d’augmentation
    paralysie de Bell 291 % d’augmentation
    malformations congénitales (pour les enfants de militaires) 156 % d’augmentation
    infertilité féminine augmentation de 471%
    embolies pulmonaires augmentation de 467%

    La présidente de l’ANSM a été entendu au sénat :
    L’ANSM fait état de plus de 110.000 déclarations répertoriées d’effets indésirables sur les vaccins contre le covid-19. « C’est plus du double par rapport à une année hors crise, où l’on est généralement à 45.000 déclarations tous médicaments confondus »..
    https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/effets-indesirables-de-la-vaccination-contre-le-covid-19-les-chiffres-de-l

    La VAERS (USA) fait états de plus 22000 morts.
    L’OMS relevait le 21 janvier 2022 : 3.038.220 effets indésirables.

    Quand à la protection qu’offrent ces "vaccins" même Verran et Delfraissy sont très réservés sur le sujet :
    1°)https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/covid-19-un-octogenaire-vaccine-demande-au-conseil-d-etat-de-ne-plus-etre-confine-1859560.php

    Olivier Verran « le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu ».

    2https://reseauinternational.net/audition-au-senat-de-j-f-delfraissy-le-pass-sanitaire-ne-protege-pas-du-covid-19-et-les-vaccins-ne-sont-pas-miraculeux/

    ...Il y a des limites puisqu’on peut être vacciné et être porteur du virus....

    Que dire de cette aberration des soignants malades de la covid mais vaccinés peuvent venir travailler, pas leurs collègues avec un test négatif.

    Conclusion :
    Ces "vaccins" ne protègent pas et ils sont dangereux pour la santé.
    Il n’y a donc aucun intérêt à ce que les brevets soient levés.

    Citations :
    Croire que l’industrie pharmaceutique lutte contre les maladies, c’est comme croire que les fabricants d’armes luttent pour la paix.
    Paulo Amaro

    Pouvions nous raisonnablement avoir confiance dans des injections expérimentales concoctées à la va vite par des labos mafieux, soutenues par des gouvernements voyous et approuvées par des agences de sécurités corrompues ?

    Lénine en 1916 : « La révolution socialiste en Europe ne peut pas être autre chose que l’explosion de la lutte de masse des opprimés et mécontents de toute espèce. Des éléments de la petite bourgeoisie et des ouvriers arriérés y participeront inévitablement - sans cette participation, la lutte de masse n’est pas possible, aucune révolution n’est possible - et, tout aussi inévitablement, ils apporteront au mouvement leurs préjugés, leurs fantaisies réactionnaires, leurs faiblesses et leurs erreurs..."

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.