COVID 19 – VACCINS – PASS SANITAIRE – INSTITUTIONS FRANÇAISES

Quelques questions non abordées par les médias conventionnels

Sur le Covid

  • La maladie Covid 19 a un taux de létalité (rapport entre le nombre de cas et de décès) de 0,20 % et un taux de mortalité de 0,055 % (rapport entre la population totale et le nombre de décès). Exprimé d’une autre façon cela veut tout simplement dire que 99,945 % ne mourront pas de cette maladie …
  • Les statistiques INSEE corrigées (entre autres en tenant compte des naissances) ne montrent aucune augmentation significative des décès en France pour l’année 2020.
    Est il normal de subir des mesures coercitives et liberticides depuis un an et demi pour une maladie qui occasionne moins de décès que le cancer ?
  • Il est fait état du nombre de cas, d’hospitalisations et de personnes en réanimation, le nombre de lits de réanimation en France est d’environ 5,000 soit en moyenne 50 par département.
    Que penser d’un pays dit « civilisé » qui a des structures hospitalières pareilles ?
  • Il est dit que c’est le virus SARS COV 2 qui provoque le Covid, certains scientifiques avancent que le virus SARS COV 2 n’aurait jamais été isolé (séquencé) !
    Si c’était le cas, comment aurait on pu calibrer des tests PCR ou des vaccins pour détecter une maladie si l’on a pas une empreinte fiable du dit virus (SARS COV 2) censé provoquer la dite maladie ?
  • A propos justement des tests PCR, son concepteur rappelle que les coefficients d’amplification (ct) ne devraient pas dépasser 28 cycles. Les labos appliquent couramment un ct de 35 voire de 45 cycles. Posez la question au labo du ct appliqué, il ne vous répondra probablement pas.
    Comment ces tests peuvent délivrer des réponses fiables compte tenu du ct appliqué et compte tenu du fait qu’on ne sait pas avec quoi ils ont été programmés aux vues des incertitudes sur le séquençage du SARS COV 2 (ce qui engendre une controverse scientifique sur la réalité de son existence) ?
  • La communication est principalement fait sur le taux d’incidence plutôt que sur le RO qui lui détermine un coefficient de contagiosité (s’il est inférieur à 1, il n’y a pas de contagion)
    Comment est calculé le taux d’incidence, et de combien est le RO à ce jour ?
  • Mi janvier 2020 (2 mois avant le premier confinement) le Gouvernement décrétait qu’un vieux médicament pas cher en vente libre devenait subitement hautement toxique, la coïncidence des dates est troublante (d’autant plus qu’Agnés Buzin savait pertinemment ce qui se passait à Wuhan)
    L’Institut Pasteur vient de reconnaître les bienfaits de l’Ivermectine pour traiter le Covid, mais le Gouvernement n’autorise toujours pas les médecins à la prescrire, pourquoi ?

Sur les vaccins

  • Déjà au mois de juillet 2020, il était question dans les discours officiels que seul le vaccin pourrait enrayer l’épidémie et ce alors que les toutes les études d’autres traitements étaient mise de coté ou censurées.
    Comment expliquer qu’un vaccin (pardon ! Des vaccins) a (ont) été trouvé(s) en à peine 6 mois alors que celui du SIDA n’existe toujours alors que ça dure depuis 30 ans ?
  • Un vaccin est censé protéger et immuniser d’une maladie (voir le dictionnaire)
    Ce(s) vaccin(s) dispense t-il des mesures barrières (masques, distanciation sociale … etc) ?
    Ce(s) vaccin(s) évite t-il d’attraper la maladie ?
    Ce(s) vaccin(s) empêche t-il de transmettre la maladie ?
  • Ce vaccin a fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle, tout médicament mis sur le marché doit être accompagné d’une notice notamment sur les effets secondaires.
    Quelle est la composition de ce(s) vaccin(s) ? Est que cette notice est visible ?
  • Les labos, les gouvernements et le vaccinateur sont déchargés de toute responsabilité en cas d’effets secondaires, qu’ils soient bénins ou graves, voire très graves.
    A qui s’adresser en cas d’effets secondaires, du plus bénin au plus grave ?
    Faut il signer une décharge de responsabilité lors de la vaccination ?
    Vacciné ou non, avez vous déjà entendu parler de la protéine « Spike » ?
  • Une troisième dose, voire une quatrième (voir ce qui se passe en Israël) est déjà prévue pour des gens immuno déprimés.
    Un vaccin étant censé renforcer l’immunité et protéger d’une maladie, on se demande alors :
    Pourquoi des doses supplémentaires pour des gens ayant déjà reçus deux doses et donc protégés ? Pourquoi sont ils subitement devenus immuno déprimés en ayant reçu deux doses ?
  • Les laboratoires sont toujours en phase 3 des essais cliniques jusqu’en 2023 pour certains (pour consulter les AMM conditionnelles voir l’article :)
    https://le-pont.le-pic.org/spip.php...
  • les concernant ce(s) vaccin(s), or le protocole prévoit qu’en phase 3 certains testeurs (autant parler direct !) reçoivent un placebo, d’autres le(s) vrai(s) vaccins(s), si ce n’était pas le cas, cela voudrait dire que le protocole n’est pas respecté.
    Si vous êtes vacciné, pensez vous avoir reçu un vaccin à la composition bien identifiée ou un simple placebo (sérum physiologique par exemple) ?
    Est ce qu’un vaccin à ARNm correspond à la définition d’un vaccin tel qu’on la connaît ?
    Sur le Pass Sanitaire
  • Outre l’aspect discriminant dont il a été fait abondamment état ces derniers temps, ce pass sanitaire n’est valable que pour les personnes ayant reçu deux doses, il ne le sera plus si la troisième dose, voire la quatrième n’est pas faite (c’est déjà acté en Autriche et en Croatie)
    Si vous avez déjà votre pass, vous ferez vous faire la troisième, voire la quatrième injection ?
  • Ce Pass sanitaire est en fait une obligation vaccinale déguisée (voir déclaration du Ministre des Transports à ce sujet) et il est illégal du point de vue :
    De l’article 225-1 du code pénal, du 1er alinéa du préambule de la constitution de 1946, des articles 1er 3 et 21 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, des articles 5, 13 et 16 de la Convention d’Oviedo, de l’ article 6 de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’Homme adoptée le 19 octobre 2005 par les États membres de l’Unesco, des articles 25 à 31 de la Déclaration d’Helsinki de l’Association médicale mondiale signée en juin 1964, d’un très récent règlement européen, adopté le 14 juin 2021 (Règlement 2021/953 du 14/6/2021), de l’article L1111-4 du Code de la Santé publique, de l’article R4127-42 du Code de la santé publique (pour les mineurs).
    Ceci n’est qu’un extrait et la question la plus importante est de savoir (et il ne s’agit pas d’un jugement)
    Si vous vous êtes fait vacciner, pourquoi l’avoir fait faire avec un produit expérimental alors que juridiquement, rien ne vous y obligeait ?

Sur les institutions françaises

  • 2/3 des députés étaient absents lors du vote de la loi instituant le Pass sanitaire, le cas est malheureusement courant lors du vote de la majorité des lois.
    Est-il normal que ceux qui sont censés nous représenter soient absents au moment du vote d’une loi ?
    Est-il normal de voter des lois en pleine nuit ?
    Pouvons nous continuer à élire des gens qui sont absents dans les moments les plus importants de la vie du pays alors que c’est justement leur travail ?
  • La France s’est fait récemment reprendre par la Commission Européenne pour abus de recours aux procédures accélérées concernant les décrets, ordonnances et lois. L’exceptionnel devenant façon courante de procéder.
    Où est le débat nécessaire et fondamental de tout ce qu’on appelle une démocratie ?
    Pouvons nous continuer dans la voie qui consiste à élire UNE personne qui fait pratiquement tout ce qu’elle veut sans aucun contre pouvoir réel ?
  • A propos des contre pouvoirs : les médias (qui sont souvent définis comme le quatrième pouvoir) parlent tous d’une seule voix et suivent une pensée unique. Les contradicteurs sont traités de complotistes, voire d’extrémistes et sont écartés des plateaux.
    Pour rappel la France est 34éme mondiale au classement concernant la liberté de la presse.
    Est-il concevable que la majorité de la presse continue à être subventionnée alors que 95 % d’entre elle est aux mains de milliardaires ou de de grands groupes financiers (pour exemple le DL fait partie du groupe Crédit Mutuel) ?
  • Les candidats à la prochaine élection présidentielle auront droit à un temps d’antenne qui sera proportionnel à leur résultat des précédentes élections.
    Ou est la fameuse « égalité » inscrite sur les frontons des mairies ?
  • Le Conseil de défense sanitaire est anticonstitutionnel, mais aussi illégal, en effet seule une urgence militaire peut justifier un conseil de défense.
    Aucun rapport consultable par tous n’émane de ce conseil, pourquoi ?
    Avons nous été informé de la composition de ce « conseil » ?

LE BUT N’EST PAS DE VOUS CONVAINCRE, NI DE PORTER UN JUGEMENT, IL EST JUSTE DE VOUS FAIRE RÉFLÉCHIR, LA PLUPART DES RÉPONSES SONT TROUVABLES SUR INTERNET .
Beaucoup de liens sur le sujet :
https://le-pont.le-pic.org/spip.php...
INFORMEZ VOUS EN CONSULTANT D’AUTRES SOURCES ET ENSUITE FAITES VOUS VOTRE PROPRE OPINION (QUELLE QU’ELLE SOIT) MAIS DE GRACE FAITES LA DÉMARCHE DE VOUS INFORMER ET D’ÉCOUTER CEUX QUI NE SONT PAS FORCEMENT DANS UNE PENSÉE FORMATÉE ET SANS CONFLIT D’ INTÉRÊT.

UN CITOYEN QUI SOUHAITE JUSTE RESTER LIBRE COMME IL EST INSCRIT SUR LE FRONTON DE NOS MAIRIES ...

Agenda

1

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.