ÇA C’EST PASSÉ LE 18 MARS 2021 à TOURNON

A l’occasion du 150 ème anniversaire de la commune de Paris et suite à l’appel des Gilets jaunes de Montreuil (Seine-Saint-Denis) que vous pouvez consulter :
https://reporterre.net/Appel-des-Gi...

Nous le Pont Citoyen, avons décoré le pont Toursier avec des rubans et des ballons jaunes.


Puis nous nous sommes rassemblés sur le rond point autour de la sculpture de l’aigle de Bonneli. Avec nous il y avait des gilets jaunes de Davézieux, de Laveyron et de Romans, des gens d’ATTAC , de LFI et des citoyens.
Nous avions une banderole où était écrit :
Pour la démocratie, la justice sociale et fiscale. {{}}


Malgré la bise et l’absence de sono nous avons quasiment réussi à chanter :
"Nous on veut continuer à danser encore !"
https://youtu.be/g48_U2T3QRE

Puis B.... fit le discours suivant :

Le 18 mars 1871 il y a 150 ans commençait la commune de Paris.

Comme il y a 150 ans nous voulons une démocratie pour le peuple et par le peuple.
Comme il y a 150 ans nous voulons que les décisions qui nous concernent fasse l’objet d’un débat public.
Comme il y a 150 ans nous voulons mettre un terme à l’arbitraire et à la soumission.
Comme il y a 150 ans nous voulons la justice sociale.
Comme il y a 150 ans nous voulons la justice fiscale.
Comme il y a 150 ans nous voulons vivre tout simplement et non survivre.

Ensuite nous nous sommes acheminés en cortège jusqu’à la rue Thiers où nous avons déposé une gerbe devant le théâtre : "A la culture sacrifiée"


Là S... fit ce discours :
MERCI A TOUS D ÊTRE LA !!!!

C’est réconfortant, c’est dynamisant de vous voir tous là pour une même cause.

MERCI A VOUS.

Devant moi, une gerbe de fleurs jaunes. Le jaune vous comprenez c’est une affaire de gilets. Mais l’important c’est cette gerbe.

POURQUOI UNE GERBE ? POURQUOI LE SYMBOLE D’UN ENTERREMENT ?

LA CULTURE, 12 MOIS QUE LA CULTURE A ÉTÉ abandonnée. !!

Les Césars avec tous les convives endimanchés ont eu le droit et c’est même passé à la télévision. Mais nos théâtres, nos cinémas, salles de concerts ,les cirques... tous ces lieux qui touchent notre culture à nous, notre culture provinciale, notre culture locale.. sont fermés. Actuellement nos artistes occupent 140 salles afin de protester contre cette situation.

Soutenons les ! Soutenez les ! car sinon la prochaine fois ce n’est pas une gerbe qui sera devant moi mais un cercueil !

Avec les gilets jaunes, nous avons fait reculer le gouvernement et ses mesures contre le peuple. Avec nous tous, sauvons la culture si misérablement traitée.
Répondez toujours présents contre le massacre de la culture.
Soyez là !

MB comédien et metteur scène nous a lu un de ses poèmes.
Au concile de tout amour,
lorsque nous serons quelque jour
convoqués tous, dans le silence
et la réflexion, l’Espérance
siègera-t-elle tout en haut
du trône de vie, au plus beau,
au plus neuf de nos regains d’âme ?
Entre compliments ou bien blâmes,
déceptions, regrets et remords,
entre bonnes raisons ou torts,
saurons-nous toujours rendre grâce
aux cœurs singuliers dont les traces
balisent toujours nos chemins ?
Vous n’avez pas lâché ma main,
compagnons des fortunes bonnes
autant que des mauvaises donnes.
Vous avez, de près ou de loin,
complices là, ici témoins,
toujours gardé proches nos routes,
semé l’espoir, levé le doute,
l’un ou l’autre au moment choisi
comme une rime en poésie :
belle, juste, riche, éclairante.
Vous avez rendu mes attentes
plus légères lorsque les soirs
de désespoirs plus ou moins noirs
l’idée même d’aube nouvelle
s’était, feu follet, fait la belle.
Vous avez partout et ailleurs,
hommes-anges gardiens veilleurs,
su me rendre à moi, à ma place.
Je n’oublie pas et vous rends grâce.
© Michel BÉATRIX – Carêmes, le 14.03.2021

Pourquoi débaptiser la rue Thiers ?
La réponse est donnée dans une conférence d’Henri Guillemin :
https://www.dailymotion.com/video/x...
également sur ce site :
https://www.unjourdeplusaparis.com/...
Une courte explication de R.. sur la vie de Thiers et le rôle qu’il joua dans la répression et sa responsabilité dans la semaine sanglante où au moins 20000 communards trouvèrent la mort.
Avant de mettre la plaque rue de la commune de Paris pour masquer l’infâme.

commune

Puis nous avons chanté « le temps des cerises »chanson emblématique de cette époque.
https://youtu.be/OWWpEEE3RhQ
suivi d’un «  nous on veut continuer à danser encore ! »

Avant de revenir au rond point.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.