Contribution à la chronique "J’ai rêvé"

Contribution de R :

Dans le documentaire week end à Sochaux le réalisateur Bruno Muel décrit la vie difficile des apprentis de Peugeot et de leur lutte pour la dignité.
Vers la fin du documentaire il demande à ces jeunes de décrire la manière dont ils voient la société dans laquelle ils aimeraient vivre.
Le quotidien de la lutte est tellement oppressant qu’ils s’avèrent incapables de se projeter dans le futur.
Et c’est la petite sœur d’un des protagoniste à peine sortie de l’enfance qui nous raconte comment elle voit l’avenir.

https://vimeo.com/320577558

J’ai les mêmes difficultés que ces apprentis mais heureusement il y a déjà quatre contributions à la chronique "J’ai rêvé", elles vont m’être d’une grande utilité.

La santé financière des labos

L’analyse de la situation (sanitaire et économique) présente va permettre de mettre en exergue les structures qui participent à cette situation de corruption systémique et au lavage de cerveaux dont nous sommes les victimes.
Rapidement il est apparu que nous avions 2 sortes de mandarins les corrompus, VRP des labos pharmaceutiques, et ceux qui tentaient de faire le travail pour lequel la république les paie.
Pour résoudre ce problème certains proposeront des chartes éthiques, des instances de régulation. Hors tout cela existe déjà et n’a pas fait preuve d’une grande efficacité face à la puissance économique des labos pharmaceutiques.
https://multinationales.org/Pharma-...
https://www.bastamag.net/webdocs/pharmapapers/le-megabusiness-des-labos/1000-milliards-d-euros-de-profits-en-vingt-ans-comment-les-labos-sont-devenus-des-monstres-financiers/

L’homme avant le profit

Face à ces titans on comprend que le régulé a pris le dessus sur le régulateur, le lion a mangé le dompteur.
Ce sont ces mêmes titans qui grâce l’influence qu’ils ont dans les médias, les GAFA, sur les mandarins ont réussi à écarter de multiples traitements dont l’efficacité est avérée aux travers de centaines de publications.
Pour sortir de ce cauchemar il faut envisager un nouveau fonctionnement économique que ne permet pas le profit maximum et immédiat.
Il faut envisager une socialisation véritable sur le modèle des propositions de Frédéric Lordon :
https://blog.mondediplo.net/2009-01...
Une socialisation qui casse ces monstres, une socialisation qui permette de recycler de vieux médicaments. Une socialisation dans lequel les usagers et les salariés participent à la gestion.

Démocratie économique

Ceux qui est vrai pour l’industrie pharmaceutique est également vrai pour des secteurs comme l’armement, l’aviation, les banques, la construction automobile, le GAFA, ces secteurs en raison de leur puissance financière ont colonisé l’état et fait du président de république le VRP de ces industries.
La puissance financière de ces acteurs transforme la démocratie qui devrait être un homme une voix en un euro une voix. La démonstration nous en a été donnée magnifiquement avec l’élection d’Emmanuel Macron.
Seul un véritable changement des structures économiques,permettra un véritable changement de politique. Tous hommes ou femmes qui vous promettent des changements de politique sans s’attaquer aux structures économiques qui les subordonnent sont des démagogues.

Démocratie politique

Il faut également une nouvelle constitution établie par une constituante qui mette fin au pouvoir discrétionnaire du président de la république.
Les députés seraient élus avec un mandat impératif (pas représentatif)
Le RIC devrait être prévu par la constitution.
Le sénat pourrait être composé de personnes tirées au sort pour un unique mandat de 8 ans renouvelable par quart tous les 2 ans, il pourrait avoir un rôle de contrôle actuellement dévolu au conseil constitutionnel et au conseil d’état.
Ces changements sont bien sur impossibles dans la structure de l’Union Européenne qu’il faudra quitter de facto ou d’une manière ou d’une autre.

Démocratie sociale
(A suivre)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.