Le virus instrumentalisé(2)

2) Sur l’aspect "politique et économique de la "crise" :

— Des contraintes sanitaires contestables accompagnées de mesures liberticides.
* Le climat de peur créé par le matraquage médiatique est l’occasion :
-de la mise en cause des libertés publiques et individuelles (couvre feu, amendes, loi sur la sécurité globale, fichage généralisé de la population etc...)
-D’une censure accrue des réseaux sociaux par les GAFAM (Facebook, Twiter, etc...)
https://www.nouvelobs.com/politique...
https://www.franceculture.fr/droit-...
https://www.leparisien.fr/high-tech...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Censu...

— Des contraintes sanitaires contestables qui engendrent des dégâts sociaux et économiques considérables :

*Les gens se replient de plus en plus sur eux-mêmes.
Les théâtres, les cinémas, les stades sont fermés. Les moments de rencontres et de convivialités deviennent de plus en plus rares.

* Des pans entiers de l’économie sont en danger (restaurant, spectacles, PME etc..).
La France aura atteint, cette année, le nombre symbolique des 10 millions de pauvres.
https://www.lesechos.fr/industrie-s...
https://www.issep.fr/les-consequenc...

* Et pendant ce temps là les marchés boursiers sont aux plus hauts à cause des injections continues d’argent par les banques centrales, argent qui n’est pas basé sur de la création de richesses (production de richesses et consommation).
https://www.businessbourse.com/2021...

* Parallèlement à tout cela, les gouvernements ont mis en place des mesures de chômage partiel et d’aide aux entreprises en créant de nouvelles dettes qui ne seront jamais remboursées, cela ne pourra durer sauf à penser qu’ils pourront se servir sur l’épargne …
Ces aides représenteraient 100 milliards d’euros selon le gouvernement, ce chiffre serait pour beaucoup d’économistes grandement surestimé.

Messages