Premiére approche

BIÉLORUSSIE
THE GUARDIAN - LONDRES
Publié le 17/09/2020 - 15:02

Des manifestantes tentent d’arracher les cagoules de policiers antiémeutes, à Minsk, le 12 septembre 2020.
Alors que les manifestations contre le régime d’Alexandre Loukachenko sont fortement réprimées en Biélorussie, des protestataires, en particulier des femmes, tentent d’arracher les masques et les cagoules des policiers pour les rendre identifiables.

France
Article 24
Loi sécurité globale

l’article 24 de la proposition de loi instaure un nouveau délit de diffusion d’images des forces de l’ordre en intervention avec intention de leur nuire. Concrètement, il prévoit de punir d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser “l’image du visage ou tout autre élément d’identification” d’un policier ou d’un gendarme en intervention, dans le but de porter atteinte à son “intégrité physique ou psychique”. Sera-t-il alors dorénavant impossible de filmer des policiers, par exemple dans des manifestations ?

Des articles au hasard

La condamnation de l’obligation vaccinale par la Cour suprême indienne

La condamnation de l’obligation vaccinale par la Cour suprême indienne
Nous partageons, a priori, avec l’Inde d’être des grandes démocraties. L’Inde est toujours donnée en exemple d’être la (...)


De la fabrique du consentement et à ses limites

Janet Daley, dans le Telegraph :
« La leçon essentielle qui a été démontrée de manière indéniable par les gens au pouvoir, et ceux qui les conseillent, est que la peur fonctionne. Il s’avère (...)


Compte rendu de la réunion du 30 juin à Romans

A cette question : Pourquoi se donner tant de mal pour faire un compte rendu de nos réunions révisé par les participants ? Cela permet à tous (absents, présents) de voir l’évolution de la (...)


Contribution à la chronique "J’ai rêvé"

A un moment il était question de faire une synthèse des diverses contributions. Cela comporté le risque de faire rentrer des carrés dans des trous ronds. C’est pourquoi les contributions sont (...)


Des choses en vrac...c’est un pot pourri.

Guili guili, c’est pour caricaturer l’indignation indigne, qui s’excite à la moindre occasion. Quand Stéphane Hessel écrivit son petit livre "Indignez vous", il voulait inciter à la résistance, (...)


EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS COVID-19

De nombreux médecins rapportent leur difficulté à faire remonter les effets secondaires qu’ils constatent sur leurs patients, auprès des autorités sanitaires en gestion de la pharmacovigilance. (...)


Messages

  • "l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un policier"
    La question à poser : Tout autre élément d’identification inclut-il le RIO ?
    La deuxième question : qui va déterminer la nature de l’élément d’identification et ce à plus forte raison en plein milieu d’une manifestation qui devient subitement tendue ?
    Un juge ou le FDO sur les lieux de la manifestation ?
    Quid de la notion de juge et partie ?

    Nous nous focalisons en majorité sur l’article 24, mais quid des 23 (ou plus) autres articles (presse, surveillance ... etc) ?